Porter son bébé rend heureux !

 

On en parle peu et pourtant  des

études l’ont prouvé et des parents

l’ont expérimenté : le portage

physiologique diminue à la fois les

pleurs de bébé et les dépressions

post-partum des mamans.

 

Les raisons à cela sont nombreuses, mais la première d’entre elles est probablement que, comme chez nos cousins les primates, le portage est inscrit dans nos gênes et répond à notre instinct le plus primitif.
Une seconde raison, mais non moindre, est que le toucher, permanent quand on porte notre enfant,  favorise la production d’ocytocine - hormone du bien-être - chez le porteur et le petit porté.

 

Porter son bébé crée également un lien relationnel fort, intuitif, basé sur la satisfaction des besoins réciproques.

Mais quels sont-ils ?

 

Pour le porteur, et la maman plus particulièrement, un premier besoin est d’être rassuré(e) par rapport à son enfant : qu’il va bien, respire bien, mange bien,… Le fait d'être en contact avec lui, le sentir respirer, entendre le moindre de ses gémissements, le voir à tout moment permet d’être plus serein(e) et augmente la confiance en soi face à cet énorme défi que constitue le fait de devenir parent et de prendre soin d’un être aussi dépendant.
Mais parallèlement, le parent éprouve un besoin de liberté : l’envie de reprendre d’anciennes activités, de garder une vie sociale active, de s’occuper des grands-frères/sœurs, de se promener en pleine foret,… Or le portage permet cette liberté tout en gardant notre bébé près de nous.

 

Pour le bébé, le sentiment  de sécurité est essentiel. Retrouver après la naissance des sensations qu’il a déjà connues dans le ventre de sa mère telles que son odeur, le son de son cœur, sa chaleur, ses mouvements,…  contribuent à le rassurer pleinement.
Le portage assiste également les fonctions biologiques du bébé : respect de sa morphologie, stimulation du  transit intestinal et diminution des coliques( !), régulation de sa température corporelle, facilitateur de l’allaitement. …
Et enfin, notre enfant a besoin de grandir et d’évoluer. En le portant de manière adéquate en fonction de son âge et de ses capacités, en lui permettant d’être au cœur de l’action et des relations avec autrui dès son plus jeune âge, nous l’accompagnons avec bienveillance dans l’acquisition de son autonomie.  

 

Oui, le portage physiologique est un apport précieux dans l’accompagnement de bébé, quelle que soit la manière et la fréquence à laquelle nous le pratiquons.
C’est pourquoi, en tant que consultante en portage physiologique, je peux vous guider dans votre projet portage en vous proposant des porte-bébés (plus de 50), des techniques et des trucs et astuces adaptés à vous et à votre bébé pour encore plus de bonheur partagé !